Browse By

Remembrance#19

Te souviens-tu du jour où tu m’avais dit Lis-moi la suite, j’adore ta voix.

Éloignés l’un de l’autre par des centaines de kilomètres, nous passions nos soirées au téléphone et depuis peu, j’avais pris l’habitude de te lire des textes érotiques choisis au hasard dans ma bibliothèque. À défaut de contacts physiques, ces paroles faisaient plus que nous relier. Elles se nouaient l’une à l’autre, elles s’enveloppaient et se caressaient pour mieux vibrer à l’unisson de nos désirs. Le mien se manifestait dans ma voix qui changeait de ton, devenant imperceptiblement plus grave et plus rauque. Le tien dans le changement du rythme de tes silences.

Peu importe ce que je disais finalement. Ce qui comptait, c’était ma voix. Juste ma voix. Tu me le disais souvent qu’elle t’emportait. Lorsque tes seules réponses devenaient des soupirs alanguis, je savais que tu étais sur le départ vers les chemins cachés de tes désirs obscurs et que la seule chose dont tu avais besoin alors c’était que je t’accompagne, simplement te tenir par la main, et te dire que je te regardais en train de faire monter ton plaisir, et tu aimais cela mon regard posé sur toi, tout comme de m’entendre te dire que cela m’excitait d’écouter ton souffle devenir plus court, tes mots brefs sortant de ta gorge oppressée, tes ah, oui ! Là, encore, continue, et puis tes silences à nouveau, et puis encore tes mots qui se réduisaient, au fur et à mesure que la tension te tordait, à des sons de plus en plus indistincts, jusqu’à exploser dans ce grand râle surgi du plus profond de toi.

Venait alors ce calme ravi, lourd et intense. Parfois, tu me disais après J’ai dû me mettre à la fenêtre pour reprendre mon souffle.

J’ignore bien sûr si tu te rappelles de tout cela. Mais moi oui, je m’en souviens encore.

One thought on “Remembrance#19”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.