Browse By

Remembrances#14

Te souviens-tu du jour où tu m’avais dit Mais tu vas te décider à m’enculer oui ou non ?

Cela faisait trop longtemps pour toi que je t’excitais la rondelle du bout de la langue. Dès le début de notre histoire, tu m’avais prévenu J’aime bien la sodomie mais il faut que ça soit fort, limite brutal. Ce que je faisais bien volontiers, ravi de te sentir perdre pied en râlant de plaisir. Mais cette fois-là, j’avais décidé de te faire languir. Je t’avais déjà fait jouir en te dévorant la fente sans vergogne, pourtant tu en voulais encore plus. À genoux et la tête dans l’oreiller, tu m’avais tendu ton cul dans une invite sans équivoque. Comme pour souligner ton message muet, tu avais saisi tes fesses à pleine main. Écartelée, tu m’offrais une vue imprenable sur ton œillet que tu t’amusais à faire palpiter. J’ai plongé deux doigts dans ta chatte détrempée et avec mon majeur mouillé de ton jus, j’ai entrepris de te masser doucement le pourtour de l’anus. Tu as commencé à ronronner. Plus encore lorsque j’ai pointé le bout de la langue au cœur de ta corolle. J’adorais son goût un peu poivré et tu aimais lorsque ma langue dure la perforait. Aux petits balancements de ton cul, je sentais l’impatience te gagner. J’ai continué à prendre mon temps. Un doigt, puis deux ont remplacé ma langue. Puis j’ai approché mon gland à l’entrée de ta rosette, l’appuyant à peine avant de le retirer pour reprendre ma caresse digitale. Et de recommencer, encore et encore. Tu vas me rendre folle, as-tu râlé du fond de ton oreiller. Et puis n’y tenant plus, tu as hurlé mais encule-moi bon sang ! Vas-y à fond. Je suis entré en toi d’un long mouvement sans a coup et je me suis retenu longtemps avant de jouir au fond de tes entrailles. Éperdue, tu sanglotais de bonheur.

J’ignore bien sûr si tu te rappelles de tout cela. Mais moi oui, je m’en souviens encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.