Browse By

Category Archives: à deux

No Thumbnail

Remembrances#26

Te souviens-tu du jour où tu m’as dit :  Désolée, mais je dois partir. Je te ferai signe. Tu n’en as rien fait, bien entendu. Il faut préciser que les circonstances étaient spéciales. Nous nous étions séparés depuis presque un an et pourtant, nous continuions de

Dialogues#2

[Intérieur nuit. Chambre d’hôtel faiblement éclairée. Plan large sur Jules et sa compagne qui se prélassent, nus sur un lit aux draps froissés. Gros plan sur leur visage quand démarre le dialogue] — Non mon chou, il n’en est pas question. Je t’adore, d’accord. Mais pas

Remembrances#24

Te souviens-tu du jour où tu m’as dit : « Laisse-moi faire, je vais étancher ta soif ». Nous étions partis en week-end chez tes parents et tu m’avais présenté comme étant un auteur de la maison édition où tu officiais pour expliquer notre différence d’âge. J’étais censé

Dialogue

— Et un mec qui ne bande plus, ou qui bande mou, tu crois que c’est toujours aussi bankable sur le marché du sexe ? — Ah parce que le sexe c’est un marché maintenant ? Moi qui croyais que c’était le contact de deux épidermes et l’échange de

Sticky Post

Remembrances#22

Te souviens-tu du jour où tu m’avais dit : « J’adore ton foutre, il a un goût de vanille ». Tu aimais particulièrement le savourer le matin, lorsque j’étais encore en pleine torpeur entre veille et sommeil. Très fière de toi, tu avais prétendu une fois m’avoir fait

Sonia la fliquette

— C’est vous qui écrivez tout ça ? Nous étions à la fin du premier confinement et tu venais de contrôler mon attestation dérogatoire de sortie. Ton collègue s’occupait d’un autre promeneur et je me dandinais vaguement mal à l’aise sans pouvoir m’empêcher de loucher vers les

Remembrances #21

Te souviens-tu du jour où tu m’avais dit : Toi et moi, nous vivons notre dernière histoire d’amour. Sur le moment, j’avais eu un peu de mal à intégrer ta déclaration. Que voulais-tu dire exactement ? Que notre liaison était là pour durer jusqu’à la fin des

Remembrances #20

Te souviens-tu du jour où tu m’avais dit J’aime être ta salope, pouvoir éprouver avec toi cette liberté que je n’ai jamais vécue avant toi. Nous avions en commun ce goût des mots. Même les plus osés, même les plus crus. Même ceux qui, avant

Remembrance#19

Te souviens-tu du jour où tu m’avais dit Lis-moi la suite, j’adore ta voix. Éloignés l’un de l’autre par des centaines de kilomètres, nous passions nos soirées au téléphone et depuis peu, j’avais pris l’habitude de te lire des textes érotiques choisis au hasard dans

No Thumbnail

Désirade#03 – La ruelle obscure

La ruelle obscure dont je t’ai si souvent parlé n’est pas loin en effet, à moins de cinq minutes à pied. Accrochée à mon bras, tu rayonnes de sensualité et c’est peu dire que tu attires les regards. Des hommes bien sûr. Mais aussi quelques